Photo inédite d'une partie de la rue Rachel depuis longtemps disparue.  Cet immeuble, situé au 454 Rachel est (ancienne numérotation civique de Saint-Jean-Baptiste) montre le commerce de l'électricien William Rochon.  En plus d'être entrepreneur en électricité, il fabriquait vraisemblablement des fixtures " à gaz et électriques"; probablement qu'il s'agissait plutôt de montages de fixtures car au tournant du siècle, nous sommes en plein age d'or de l'époque vistorienne et au début de l'industrialisation des éléments de construction.  Il pouvait s'agir d'éléments métalliques préfabriqués qui pouvaient être assemblés sous différentes formes.

Le balcon "victorien" que l'on voit à gauche sur la photo, au deuxième étage, est un exemple typique des éléments d'architecture préfabriqués qui étaient achetés par catalogue et la plupart du temps produit aux États-Unis.

On note également un dégagement à la droite du bâtiment.  Il s'agit de l'accès aux écuries attenantes aux postes de police et pompiers (caserne No.43 à l'époque) situés angle Christophe-Colomb.  Cette partie attenante à la caserne actuelle a été détruite lors de la construction de l'actuel poste de police.

Pour ce qui concerne l'immeuble de notre électricien, celui-ci a été détruit je ne sais à quel moment.  Enfant, je ne me souviens que d'un terrain vacant, au coin de Boyer, occupé par un "stand à taxi" LaSalle.

note : la photo provient du fond E.Z. Massicote de la Bibliothèque Nationale