L'hiver s'en vient!  Y paraît qu'y va être dur!  J'espère que vous avez fait vos provisions de charbon.

Au début du siècle, et jusque dans les années 40-50, les logements se chauffaient au charbon, à l'aide d'une fournaise au centre du logement (pour le chauffage radiant) ou encore dans le cagibit arrière, dans le cas de logements équipés de «calorifères» de fonte.  Bien sûr, il ne fallait pas nécessairement emmagasiner tout le charbon de l'hiver, puisqu'il y avait malgré tout possibilité de livraisons pendant la saison froide; mais une grande quantité était entassée dans le «carré à charbon» du «hangar».  Ce charbon était livré dans des poches et monté aux étages à dos d'homme ou encore, à l'aide de la poulie que l'on voit encore au-dessus de certaines portes de hangar dans les ruelles de nos plus vieux quartier.  Quotidiennement, il fallait se débarasser des cendres de la combustion, que mon grand-père appelait aussi du «mâchefer».

Cette coupure de la Presse de 1914, nous montre un silo à charbon qui vient tout juste d'être construit au nord de la rue Saint-Grégoire (rue Lamoricière à l'époque )et dont l'inauguration est l'occasion d'un «publireportage» que je vous invite à lire.  On y indique que les propriétaires ont eu l'avantage de se «procurer l'agence d'une mine d'anthracite des États-Unis et que le charbon vendu est de première qualité».  Aujourd'hui, on chauffe avec de l'électricité du Québec; mais en ce temps là, on faisait voyager son combustible ( quoique l'huile utilisée encore aujourd'hui ne vient pas de Manic 5).

la photo provient du fonds E.Z. Massicotte de la BANQ

Sur l'extrait d'atlas qui suit, on peut voir où était situé ce silo à charbon (marqué en rouge).  Plus précisément, le charbon arrivait de la voie ferrée (qui existe toujours au nord du quartier) et le train utilisait une voie de desserte pour alimenter le silo de ce grossiste; auprès duquel les distributeurs s'approvisionnaient.  L'entreprise est située rue Prénoveau, dans le prolongement de Berri.  Cliquez sur l'atlas pour l'agrandir.charbon_atlas

L'atlas provient de la collection de la BANQ

Sur la carte, ont peut voir aussi le site du Carmel (à gauche), les garages de la Montreal's Tramways (maintenant les garages de la STM) et le site de la cour de voirie de la ville rue deFleurimont, maintenant Rosemont.  On constatera le grand nombre de cours de triage puisque nous nous trouvons en plein centre du noyau industriel; fleuron de l'ancienne ville de Saint-Louis.

N'oubliez pas de passer votre commande avant que le silo soit vide (ou démoli).