La Société d'histoire et de généalogie du Plateau Mont-Royal tiendra son assemblée générale jeudi prochain, le 22 avril à 19H00 au 4815 rue de Lanaudiere.  Elle invite le public à venir y assister, ainsi qu'à la conférence qui suivra, vers 20H30, sur le sujet du grand Congres Eucharistique international de Montréal de 1910.  L'entrée est libre. 

On se souviendra que cette "immense" manifestation à caractere avant tout religieux, fut également l'expression d'une affirmation exhubérante par la jeune société montréalaise.  Elle se clotura par une grande procession solennelle entre la Basilique Notre-Dame et le pied du mont Royal.  Elle emprunta de nombreuses rues du Plateau.  Ce trajet était parsemé de plusieurs arches et arcs de triomphe, dont celui que nous voyons ici et qui était situé au carrefour des rues Saint-Hubert etCEI_arc_du_Sacr__Coeur_Cherrier_et_Saint_Hubert Cherrier. 

Le bâtiment que nous voyons a droite, avec un large escalier, était l'ancienne école Cherrier; aujourd'hui remplacée par un nouveau bâtiment.  Lors de la conférence, nous parcourerons virtuellement ce trajet de plus de 4 km, à l'aide de photos et de cartes postales anciennes et nous aurons l'occasion de voir l'ensemble de ces magnifiques décorations allégoriques.

Nous aurons aussi l'occasion de faire un survol rapide de la société montréalaise du temps et du décor urbain de Montréal; mais surtout, de faire le portrait des principaux acteurs comme Mgr Bruchési et Henri Bourassa, qui répondit au discours de l'archevêque de Westminster qui insistait pour que l'église canadienne adopte la langue anglaise.  Certains y voient là, la cristalisation du fait nationaliste canadien-français alors naissant.

Non pas un cours d'histoire, mais plutôt une session toute simple, comme si on "fouillaient" dans les vieilles photos de famille de la vieille boîte à chaussures, en haut du garde-robe.