Comme vous le savez, les résidants du Plateau adorent les animaux.  Pour ce qui est des poules en ville, beaucoup se sont montrés curieux face à cette demande des résidants de Rosemont.  Sachez bien que cet engouement pour la basse-cour ne date pas d'hier.

Ainsi, à la suite de l'interdiction par la Ville de Montréal d'élever des porcs au sud de la rue Sainte-Catherine, en 1868, et par la suite, partout à partir de 1874; plusieurs habitants (qui aimaient ces petits animaux) migreront vers la banlieue (Ça, c'est ici!).  À son tour, le village de Saint-Jean-Baptiste, à partir de 1870, fut obligé d'agir et il en prohibera l'élevage en été.  Ça a beau faire longtemps, 1870 ce n'est pas dans l'antiquité! On ne sait même pas quand s'est arrêté "l'élevage d'hiver"

Imaginez vous donc, en ouvrant vos fenêtres demain, qu'en ce temps là, vous auriez pu entendre ces charmants animaux de compagnie.  Alors qui sait?  Peut-être qu'apres les poules en ville, il y aura les "petits cochons urbains".

Comme ça, le petit déjeuner sera plus complet; avec les oeufs, il y aura du bacon.