Aussi connue sous le vocable ESSS, cette école faisait la fierté des Frères de l'Instruction Chrétienne.  Les jeunes qui y suivaient leurs cours partageaient aussi cette fierté et l'école jouissait d'un sentiment d'appartenance très fort.

Construite en 1932, selon les plans des architectes Dalbé Viau et Alphonse Venne, l'école reprend dans un style épuré, certains éléments du style Art Déco qui est florissant depuis quelques années à Montréal.  On peut toujours voir ces bas-reliefs à différents endroits de la façade.  Sur cette photo, l'édifice paraît résolument moderne dans son milieu d'insertion plus ancien, dans cette partie nord du Plateau.  Les 32 religieux qui enseignent à l'école demeurent dans une résidence située au sud de l'école.

Cette institution sera aussi connue pour son fameux corps de tambours et clairons, les "Rythmiks", dont les uniformes tres élégants mettront en valeur les grands adolescents qui le composent et feront tomber en pâmoison de nombreuses jeunes filles qui les voyaient parader dans le quartier.  Autres temps, autres moeurs.

En face de l'école, on remarque bien sûr le grand dégagement du parc Laurier et ses petits arbres maigrichons récemment plantés.  On se souvient qu'il s'agit d'une ancienne carrière qui fut en opération à la fin du 19e siècle et servit par la suite de zone d'enfouissement de déchets (expression polie pour parler d'un dépotoir).  Les arbres du parc sont jeunes et "freluquets" parce que le parc vient tout juste d'y être aménagé dans le cadre des travaux de lutte contre le chômage.  On vient également d'y construire un chalet tout neuf, dans le cadre des mêmes travaux

École supérieure Saint-Stanislas plateau123_11 corr

carte postale de la collection Christian Paquin    (cliquez sur les photos)

Une autre photographie du parc Laurier, 80 ans plus tard.  Les arbres ne sont plus maigrichons; au contraire.

parc Laurier wiki 800px-Allee_Parc_Laurier

photo de Stéphane Batigne

La carte postale nous montre aussi autre chose.  On y voit l'église de l'Immaculée-Conception au loin, et Saint-Stanislas-de-Kostka juste derrière.  On effectue des travaux sur un des magnifiques clochers de cuivre de l'église (oeuvre de la famille des couvreurs Lefrançois, de la rue Chambord).  Construite en 1911-12 selon les plans de l'architecte Alphonse Venne (qui participa aussi aux plans de l'école), elle fut endommagée par un incendie et en grande partie reconstruite en 1917-18.

Autre fait inusité, on aperçoit au centre de la photo, au loin, l'immense réservoir de gaz de la "Montreal Light Heat and Power" (comme me fait remarquer avec justesse un lecteur, Monsieur Sauvageau); compagnie qui sera plus tard achetée par Hydro-Québe, avant de passer à Gaz Métro vers 1957.  Le réservoir fera partie du panorama montréalais pendant plusieurs décennies.  Il sera plus tard peint en quadrillé rouge et blanc.  La photo suivante montre l'emplacement de ce grand réservoir de gaz.  Il était situé Frontenac et Sainte-Catherine; tout juste à côté du terminus Frontenac.

 

Terminus Frontenac Gaz Métro coll Jean Bureau _LO_edited

collection Jean Bureau (les Amis des tramways)

Une autre page de l'histoire du "nord" du Plateau.