Une page frontispice du Guide Mont-Royal du 21 janvier 1960 nous parle d'une "plaie à panser" angle Mont-Royal et Des Érables.  Des bâtiments incendiés semblent y être oubliés depuis deux ans.  Une plaie à soigner.  On réfère également à un autre incendie la semaine précédente, angle Rivard et Mont-Royal.

Quel est le remède prescrit...un bon vieux stationnement. 

GMR_1960_0039 copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La semaine précédente, à la suite de l'incendie de plusieurs édifices de l'Avenue du Mont-Royal entre Berri et Rivard, un conseiller municipal, monsieur André Desmarais, proposait l'aménagement d'un stationnement .... ce qui fait "cruellement défaut" sur l'Avenue du Mont-Royal.  Pas besoin de dire que cette semaine l'idée est reprise, cette fois pour l'angle Des Érables, où le journal  souhaite la création d'un deuxième stationnement.

Pouvez-vous imaginer la continuité commerciale de Mont-Royal éventrée par ces deux grands espaces libres.  Heureusement, l'idée n'est pas retenue et l'on aménage coin Des Érables, un nouveau commerce sur ce site.  La quincaillerie DeLorimier.  Bien sûr, "l'architecture" de l'édifice ne remporte pas de médaille, mais c'était le goût du jour.  Une recherche de la modernité.

Quant à l'autre emplacement, il accueillera quelques années plus tard, la station Mont-Royal.