En 1945, la présence de l'incinérateur (le vieux) sur les terrains de la cour de voirie "des Carrières", impose la procession des "camions de déchets" vers le site.  Bien sûr, le "camion" n'a qu'un "cheval vapeur" et seulement deux roues, mais l'équipe est vaillante, même si elle se limite à une seule personne.  La scène se déroule près de la rue De Lanaudiere et le bâtiment du garage St-Grégoire existe toujours.

Le chargement est à l'image de l'époque ...simple et sans prétention.  Nous n'avons pas encore atteint la société de consommation et la production incroyable de déchets et d'emballages inutiles qui en résultent.

rue Saint-Grégoire (1372) 1945 tombereau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Archives de Montréal

Il est intéressant de se rappeler que l'essentiel de la force motrice de la première moitié du vingtième siècle était représentée par le cheval.  Le transport des personnes, des marchandises, etc. se réalisait grâce au cheval.  Le charretier, le laitier, le boulanger, tout le monde utilisait un cheval.  Pas de stations service, mais des hangars à foin.  Le cheval ne produisait pas de CO et il ne polluait que par sa seule production de fruits uniques et bien particuliers ...les pommes de route.  Cela faisait malgré tout le bonheur des volatils urbains, qui doivent maintenant se rabattre sur les McDonald's.

Autre époque.