Depuis un article paru dans le dernier bulletin de la Société d'histoire du Plateau Mont-Royal, sous le theme du "Plateau gourmand".

Nous sommes tous d’accord pour dire qu’une bonne bouteille de Bordeaux accompagne très bien une savoureuse grillade.  D’autres seront aussi d’accord pour insister qu’il n’y a rien de meilleur, pour accompagner son « whippet » ou son « Oreo », qu’un bon grand verre de lait bien froid.  Quand j’étais petit, mon délice était justement de tremper quelques biscuits « Village » dans un verre de lait, pour les ramollir juste à point.  AH! Le lait!  Quel délice!

Vous ne le savez peut-être pas (surtout si vous êtes plus jeunes), mais une page importante de l’histoire montréalaise du lait s’est jouée dans le Plateau.

Il faut rappeler qu’au début du XXème siècle, à Montréal, 25% des nouveau-nés n’atteignent pas leur première année.  Ce taux de mortalité incroyable, en 1900, compare Montréal à New-Delhi, ce qui n’est pas peu dire.  On blâme surtout la mauvaise qualité du lait qui est offert aux enfants et le peu de scrupules de la multitude de petits fournisseurs qui s’ingénient à trafiquer le lait qu’ils distribuent en y ajoutant de l’eau et autres produits qui finissent par s’avérer nocifs .

En 1890, Janvier-Jacques Joubert (1869-1943) gère la ferme familiale de Saint-Léonard-de-Port-Maurice et livre du lait à Montréal.  En 1892, un oncle américain l’informe de l’existence de bouteilles de lait en verre et notre homme, fier entrepreneur, devient ainsi le premier laitier de l’Empire britannique à livrer son lait en bouteille.  Comme le marché est florissant, il abandonne la production pour se concentrer plutôt sur la distribution.

C’est en 1899 que J.J.Joubert ouvre une petite laiterie angle Saint-Hubert et Rachel.  En 1906, il déplace ses installations rue Saint-André.  L’aventure est lancée, l’entreprise ne cessera de croître et occupera une bonne partie du quadrilatère Rachel Mentana, Duluth, Saint-André. 

 

jjj vue aérienne

Des 1908, il installe un système de pasteurisation, bien avant qu’il ne devienne obligatoire en 1926.  La même année, l’embouteillage est mécanisé et en 1931 l’entreprise participe à la distribution de lait dans les écoles montréalaises.  En 1932, l’entreprise est vendue à Borden mais la populaire marque continue son chemin et les installations sont finalement démolies en 1969.  Les Habitations Mentana occupent maintenant l’espace de l’ancienne laiterie.

Avant de déménager à Outremont, comme il se devait pour un « canadien-français » ayant réussi en affaires, Janvier-Jacques demeure longtemps rue Saint-Hubert, au sud de Rachel, d’où il peut admirer ses installations et leur grande cheminée.

Breuvage chou-chou de la collation des enfants, le lait occupe aussi une place importante en cuisine. Il doit donc occuper une bonne place également, dans ce numéro du bulletin consacré à l’alimentation.  Alors, la prochaine fois que vous tendrez la main pour attraper un litre de lait sur la tablette du supermarché, songez à tous ces valeureux laitiers, à leurs vieux chevaux qui connaissaient la « run » par cœur et aux bouteilles de lait, qui l’hiver venu, soulevaient leurs bouchons pour vous saluer en relevant leur chapeau de crème gelée. 

 

jjj-stmichel_cap42

 

 

  jjj rue St-AndréEn 1906, J.J.Joubert ouvre des locaux au 4141 rue Saint-André au sud de Rachel.  Au plus fort de l’hiver, la distribution se fait en « sleighs » (et il n’est pas nécessaire de garnir les voitures de blocs de glace).  Les installations ne cesseront de croître au fil des innovations que la compagnie ajoute continuellement à ses procédés.

 

Lait 1933 Clinique Laurier, 305, rue Mont-Royal Est, Salle d'attente, construction 1932-35En 1910, on met sur pied l’œuvre de la « Goutte de lait », afin d’offrir un lait de bonne qualité aux familles démunies.  Cela se transforme vite en un réseau de cliniques de puériculture afin d’informer les mères des meilleurs soins à donner à leurs enfants.  En 1930, il y a 68 cliniques à Montréal, dont celle de l’Avenue du Mont-Royal angle Henri-Julien, dont on voit ici la salle qui accueille les mères avec leurs nourrissons.