Le lundi 9 mai 1966, Montréal est en liesse! Les Canadiens viennent de remporter leur 14ème coupe Stanley et c’est la parade traditionnelle dans les rues de la ville. Le Plateau n’est pas en reste car le boulevard Saint-Joseph, avec sa belle perspective et son vaste dégagement qui lui permet d’accueillir de grandes foules, est le lieu de prédilection pour ces grands évènements. Le Père Noël et sa parade annuelle de novembre sur le boulevard est aujourd’hui en compétition avec Jean Béliveau et Bobby Rousseau, les deux meilleurs pointeurs du club. Angle Saint-Hubert, la foule est dense et joyeuse; tandis que des adolescents, qui ont aujourd’hui dans les 60 ans (et qui courent probablement moins vite) profitent de la pause du diner pour voir leurs héros de près. À l’époque cravates et vestons sont de mise pour aller à l’école. Les organisateurs de tels évènements fréquentaient souvent le Plateau parce que la population, plus nombreuse qu’ailleurs, raffolait de ces hommages et assurait toujours une belle foule.

8386940279_863570f372_h

source : Archives de la Ville de Montréal