Ames, Holden, McCready

                           source BAnQ fond Massicotte     (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Cette chronique est parue dans le journal "Le Plateau" du 23 septembre 2016

En 1902,  au  moment de son installation sur l'avenue du Mont-Royal, la compagnie James McCready & Co. est le plus important fabricant de bottes et chaussures au Canada.  La compagnie possède des usines dans plusieurs grandes villes canadiennes.  Fondée en 1867 dans le Vieux-Montréal, l'entreprise se déplace en 1902, avec des centaines d'emplois, vers la petite ville de De Lorimier.  Les nouvelles installations occupent l'ilôt Mont-Royal, Fullum, Gilford et Messier.  La municipalité n'existe que depuis 7 ans et on peut penser que l'administration du maire Christophe Messier a consenti de bonnes conditions afin d'attirer tous ces emplois.  Cela garantira d'ailleurs un "boom" important au développement immobilier subséquent de De Lorimier.  Également, la construction simultanée des "shops" Angus, avec ses 12 000 emplois, vient appuyer cet effort dans De Lorimier, bien qu'ils auront un impact majeur pour Rosemont.  On distingue d'ailleurs les cheminées des usines Angus dans le haut de l'illustration.  En 1905, la compagnie prends le nom de Ames, Holden, McCready & Co. et élargit sa production de caoutchouc pour produire des bottes et des pneus.  À la fermeture de l'usine, c'est le magasin Eaton's qui se porte acquéreur des bâtiments pour en faire un immense entrepôt.  Dans les années 1950, le célèbre défilé du Père Noël du grand magasin est préparé à cet endroit et parcours le boulevard Saint-Joseph dans sa route vers le centre-ville.  Après la démolition des bâtiments le site est occupé par un grand concessionnaire automobile et actuellement par un complexe résidentiel et un supermarché.  La petite ville de De Lorimier, créée en 1895, ne ménageait pas ses efforts et  se voulait exemplaire dans son développement.  Elle est finalement annexée à Montréal en 1909.