On a déjà parlé du premier marché Saint-Jean-Baptiste, construit vers 1870 à l'angle nord-est du carrefour Rachel et Saint-Laurent.  Ce vieux marché desservait la population de la petite ville de banlieue qu'était alors Saint-Jean-Baptiste (1861-1886). 

Boulevard Saint-Laurent hiver 1952 c angle Rachel copie

photo des Archives de la Ville de Montréal

Au tournant du 20ème siècle, cet équipement municipal est toujours très important pour la population puisqu'il s'agit encore de l'endroit où le choix est le plus grand et où la fraîcheur est toujours au rendez-vous.  Mais l'usure du temps, et l'obligation de mettre au travail les chômeurs de la Grande Crise des années 1930,  fera en sorte que la Ville de Montréal remplacera son vieux marché par un tout nouveau en 1933.  C'est ce marché "neuf" que nous voyons sur cette photographie de 1952.  Avec son expression architecturale d'inspiration Art Déco il est vaste et loge des boucheries, des poissonneries et bien sûr, les étals des maraîchers qui offrent leurs fruits et légumes à l'extérieur sous le grand abri.  À la fin des années 1950, les petites épiceries sont maintenant répandues un peu partout dans le quartier et l'engouement pour le marché public disparaît peu à peu.  La mode des supermarchés modernes signera l'arrêt de mort du marché et il sera finalement démoli en 1966.  C'est aujourd'hui le parc "Des Amériques" qui occupe les lieux.  Que nous révèle cette photo?  On constate que la circulation automobile sur le boulevard Saint-Laurent est à double sens et qu'il y a toujours des tramways.  Outre le marché, les bâtiments que l'on y voit sont toujours debout.  Pour ce qui est de la neige, de la gadoue et des manteaux d'hiver, c'est toujours d'actualité aujourd'hui; et ça ne devrait plus tellement tarder maintenant !