Un loisir aujourd'hui disparu que celui des soirées au cabaret. 

Maintenant, on va écouter de la musique ou ses chanteurs et groupes préférés dans des bars-bistros, où c'est plutôt la conversation qui est à l'honneur.  Finis les tours de magie; rhabillée l'effeuilleuse en vedette; disparue la piste de danse; on se distrait et on socialise maintenant différemment. 

La photographie nous présente le carrefour de l'avenue du Mont-Royal et du Parc au milieu des années 1950.  L'emplacement actuel de la station-service était alors occupé par un cabaret très populaire, le Café Minuit

tramway terminus Parc et Mont-Royal Ralph Kurland modifié

 

                                                    archives de la Montreal streetcars et STM  

On y annonce en vedette la prestation du duo de chanteurs, imitateurs et fantaisistes "Les Jérolas".  Ces derniers débutent leur carrière en 1955 et comme on dit qu'ils firent leurs débuts à cet endroit, on peut donc situer la scène vers le milieu des années 1950. 

Jérolas

Le tramway "80 Bleury" file vers le centre-ville, mais lui, il se rappelle fort bien qu'avant ce cabaret un peu tape-à-l'œil, le bâtiment était occupé vers 1900 par la gare terminus du Montreal Park & Island Railway (secteur ouest de l'île).  La compagnie y avait ses bureaux à l'étage et le rez-de-chaussée était occupé par une salle d'attente.  L'endroit était partagé aussi avec la Montreal Street Railway ( secteur de Montréal centre-ville).  Le secteur est si achalandé par les différents tramways que l'on doit aménager une troisième voie sur Parc afin de faciliter les manœuvres des véhicules à ce carrefour; une situation unique à Montréal.  La gare est désaffectée en 1940.  

Quant au Café Minuit, la rumeur veut que l'endroit ait été parmi les premiers à Montréal à étaler un éclairage au néon; cela reste à vérifier.  Toujours est-il que sa toiture était garnie sur les deux principaux versants, d'un croissant de lune et d'étoiles filantes qui étaient du plus bel effet et que l'on voyait de loin étant donné la localisation de l'édifice.  Il est disparu dans un incendie au début des années soixante.