En 1876, la Ville de Montréal décide d'aller de l'avant avec l'aménagement de trois grands parcs urbains afin de doter la ville d'espaces verts qui lui font alors cruellement défaut.  On planifie l'aménagement de l'Île Sainte-Hélène, du parc Logan (futur parc La Fontaine) et du mont Royal.  Ce dernier est le parc le plus vaste et aussi le plus prestigieux puisqu'il est conçu par Frederick Law Olmsted, l'architecte de paysage responsable de la conception du Central Park de New-York.  L'engouement des montréalais pour la montagne est instantané et tout le monde veut l'explorer. 

funiculaire observatoire vers 1908 BAnQ 1951560

 

Si vous n'avez pas d'attelage pour vous y amener, il vous reste toujours vos mollets; mais ça en prend de bons.  En 1885, pour vous faciliter la tâche, on dote le versant Est de la montagne d'un funiculaire impressionnant.  Le départ du trajet se trouve angle du Parc et Duluth où les visiteurs empruntent un premier wagon qui les amène au pied du funiculaire proprement dit.  Après une montée vertigineuse, les promeneurs se retrouvent sur une grande plate-forme d'observation qui permet d'admirer à loisirs le centre-ville, le fleuve, la Montérégie et bien sûr le Plateau.  L'endroit est abrité et ombragé et les curieux peuvent y flâner à l'aise.  Tout ce beau monde arbore ses habits du dimanche et qui sait ...peut-être trouveront-ils l'âme soeur parmi toute cette foule.  Un escalier interminable jouxte le funiculaire pour ceux et celles qui veulent faire l'économie des frais  de la descente; ou qui veulent simplement étirer leur temps de promenade.  On scrute le panorama de cette petite ville de Saint-Jean-Baptiste qui sera annexée à Montréal en 1886 et l'on admire cette belle ville de Montréal; la Métropole de ce jeune Canada.

funiculaire Mont-Royal BANQ 6537

 

les illustrations proviennent de la BAnQ