Le titre nous annonce la réalité d'une autre époque.  On se plaint  qu'aujourd'hui les postes d'essence en milieu  urbain sont de plus en plus rare.  Vous serez alors peut-être jaloux d'apprendre qu'en 1910 vous n'aviez pas à les chercher car la "station-service" livrait à domicile.  

1910 Jphoto BAnQ   /  Fonds F. Barrière

Nous sommes ici sur la rue Saint-Denis*** devant le commerce de Monsieur J.A. Fortin, spécialisé dans la vente de bois et charbon, ainsi que dans le grain et le foin.  Le cheval est partout en ville; il est le "moteur" des attelages privés, des charrettes de livraison, des tramways hippomobiles, des camions de pompiers, etc.  Toutes les activités humaines qui utilisent aujourd'hui le moteur à essence, utilisaient alors la traction animale.  Les propriétaires de ces quadrupèdes doivent bien sûr les nourrir et c'est justement cette nourriture que le livreur de Monsieur Fortin s'apprête à leur livrer ce matin.  Les poches d'avoine et les ballots de foin entassés sur sa charrette seront par la suite entreposés dans les écuries privées que l'on retrouve un peu partout en ville.  À la droite, on voit un petit tombereau rempli de charbon qui lui aussi est sur son départ.  Habituellement, le charbon est livré en poches, mais ici il est en vrac.  On peut penser qu'il s'agit d'une livraison unique, dont le livreur disposera avec sa pelle dans une soute quelconque.  La porte de la clôture est levée pour donner accès à la cour et aux bâtiments et l'on distingue les cordes de  bois derrière celle-ci.  On ne peut imaginer aujourd'hui de telles occupations commerciales, présentant un si haut niveau de risque, côtoyer des résidences.  À l'époque, on est moins à "cheval" sur les principes et on prends la vie avec une certaine insouciance.  Pendant ce temps, c'est probablement Monsieur Fortin que l'on voit à la droite de la photo.  Il prend la pose et nous présente avec fierté ses deux "camions" de livraison et son petit commerce.

 

*** André, un lecteur, m'indique une erreur de localisation dans mon message :   Le commerce de Monsieur J.A. Fortin, spécialisé dans la vente de bois et charbon, ainsi que dans le grain et le foin ne se trouve pas sur la rue Saint-Denis.    J.A. Fortin etait situé au 417 et 421 Blvd monk dans le secteur Ville-emard et Cote St-Paul..!

 Je vais revoir la recherche que j'avais effectuée à l'époque.  S'agit-il d'une mauvaise recherche de ma part dans Lovell; d'une mauvaise légende de la photo trouvée initialement??   Merci à André pour la rectification.